Le GANIL (pour Grand Accélérateur National d’Ions Lourds) est un laboratoire spécialisé dans la physique nucléaire, basé à Caen en Normandie. Il est conjointement géré par le CEA et le CNRS.

Vallée de stabilité @CEA

Ce laboratoire a pour objectif de créer et d’analyser  des noyaux atomiques. Des faisceaux d’ions sont produits, puis accélérés dans des accélérateurs linéaires (LINAC) et des cyclotrons. Focalisés grâce à des quadripôles, ils sont ensuite acheminés dans des salles d’expériences où on utilise les faisceaux pour tester différents modèles et créer de nouveaux isotopes.

Dans le cadre des portes ouvertes du GANIL, 6 étudiants de l’association LAEPTON ont visité le laboratoire. La journée était composée de deux parties : une série de conférences sur les objectifs scientifiques du GANIL et une visite des installations. Ce fut l’occasion de découvrir les moyens incroyables nécessaires pour l’étude de la structure nucléaire.

La physique nucléaire prédit en théorie que pour des noyaux très lourds, il existerait un ilot de stabilité. Une des nouvelles expériences du GANIL, S3, est de synthétiser des noyaux de plus en plus lourds, d’en étudier les propriétés et d’espérer atteindre cet ilot de stabilité prédit par la théorie.

Auteur : Antoine PLOQUIN

Catégories : Visite Labo

Maxime PIERRE

Maxime PIERRE

Étudiant en master PFA et webmaster du site LAEPTON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :